+33 1 85 800 801 contact@namr.com

Lors de la rédaction de son rapport AI for Humanity, donner un sens à l’intelligence artificielle, Cédric Villani avait auditionné namR et reçu une contribution qui a été intégrée dans la quatrième partie : “L’intelligence artificielle au service de la transition écologique”. En particulier, Cédric Villani rappelle l’importance de continuer le mouvement d’ouverture des données (écologique, publiques et privées) dans lequel namR s’inscrit depuis sa création en 2017.

Il conclut que : « Cette libération pourrait servir à encourager les innovations qui ouvrent la voie à des actions rapides : rénovations mutualisées de l’habitat, valorisation des énergies renouvelables, efficacité énergétique, facilitation des circuits courts, valorisation des déchets des particuliers et des industriels, permis de construire, permis de démolir, etc. »

C’est avec cette exacte volonté que namR a été créé il y a deux ans et que nous nous sommes fixés la mission de rendre la donnée accessible, actionnable pour la transition écologique. Nous sommes aujourd’hui quarante personnes, avec une forte composante technique (25 personnes dans l’équipe technique, 15 data scientist, 7 PhD) et des expertises multiples dans l’analyse d’imagerie satellite, le traitement de données géolocalisées et la mise en relation de données très hétérogènes comme celles issues de l’open data.