nam.R à l’Élysée pour « Tech for good » 2019

Les entreprises de la tech Françaises à l’honneur

Tech for Good

Le 16 mai dernier, à la veille du grand rassemblement Viva Tech, le Président de la République Emmanuel Macron a reçu les dirigeants de grandes entreprises, start-up, associations et acteurs de l’écosystème numérique mondial à l’Elysée à l’occasion du sommet « Tech For Good ».

Grégory Labrousse, fondateur et président de nam.R été invité à cet évènement parmi les grands noms de la tech française. Si l’édition 2018 de « Tech For Good » avait largement mis en lumière les géants américains de la Silicon Valley, recevant notamment Mark Zuckerberg, dirigeant de Facebook, Satya Nadella, dirigeant de Microsoft, Virginia Rometty, dirigeante d’IBM ou Dara Khosrowshahi, d’Uber elle avait rendue sceptique la presse sur l’aspect « for good » des multinationales invitées. 

Cette année, tous les regards sont tournés vers les acteurs Français et européens de l’innovation numérique.

À l’époque où près de 80% du marché du travail est numérisé, le secteur représente un marché considérable dans le monde et sur le territoire français où le gouvernement a annoncé que la totalité des services de l’Etat seraient dématérialisés d’ici 2022, « Tech for good » est un véritable marqueur de notre société. 

Qualifiant les entreprises de la tech qui peuvent au développement de l’impact social et environnemental de l’innovation, ce terme a été amené par la jeune génération, soucieuse de l’intérêt générale, des problématiques sociales et de l’écologie. 

La nouvelle génération engagée

Avec ce mouvement qui dépasse très largement les frontières du numérique, la nouvelle génération s’oriente de plus en plus vers un usage de la technologie et de l’innovation au service du bien commun et force les entreprises à répondre à leurs aspirations. 

Cette génération est celle à laquelle s’adressait la déclaration de Rio « Our common future » en 1992, celle qui est née avec le réchauffement climatique, qui a observée en grandissant son environnement se dégrader, l’impact de l’Homme modifier son écosystème. 

Elle est de fait naturellement plus engagée que ses ainés dans les démarches durables tournée vers l’éthique sociale, la sobriété et évolue avec les réseaux sociaux, les transmissions instantanées, l’intelligence artificielle.

nam.R s’inscrit dans la transition écologique

 

namR tech for good

Grégory Labrousse était à l’Élysée aux côtés d’Emmanuel Macron pour représenter notre start-up.

Il y a expliqué l’activité de nam.R : la création de données intelligentes et actionnables au service de l’humain. Le sommet « Tech for good » a également été l’occasion de présenter le programme tRees de nam.R : un programme qui s’engage dans la rénovation des bâtiments scolaires en utilisant l’open data.

tRees est une plateforme de données qui permet d’obtenir des informations opérationnelles grâce à une cartographie de l’ensemble des établissements scolaires des Hauts-de-France : informations d’usages (nombre d’élèves, menus des cantines…), informations sur les bâtiments (inclinaison des toits, taux d’humidité des sols…) et à un catalogue de travaux permettant une vision globale et limpide des solutions à mettre en oeuvre. 

En savoir plus sur tRees

« Tech for good » nous a permis d’échanger avec d’autres entrepreneurs ayant à coeur d’oeuvrer dans le sens de la transition écologique. Nous les avons retrouvé et avons poursuivi nos discussions passionnantes sur le numérique de demain au salon Viva Technology au Parc des exposition de Versailles sur notre stand, parmi ceux des 1300 autres start-up.

Revivez Viva Technology 2019

Plus d'articles