Web Summit 2017 : intelligence artificielle & transition écologique

Du 7 au 10 Novembre 2017, Lisbonne accueillait le rendez-vous mondial de la tech : le Web Summit. nam.R a fait le déplacement à Lisbonne à l’Altice Arena pour l’occasion.

Stephen Hawking ouvre le Web Summit 2017

L’édition 2017 du Web Summit débute en beauté : pour la cérémonie d’ouverture, le public de l’Altice Arena a eu la surprise et le privilège d’assister par vidéoconférence au discours du scientifique britannique Stephen Hawking.

Invité par Nuno Sebastião, CEO de la start-up de machine learning Feedzai, le physicien présente l’intelligence artificielle, grand thème de ce rendez-vous, comme pouvant être la plus belle opportunité de notre siècle ou le pire évènement de l’histoire de notre civilisation. La manière dont nous déciderons de nous en saisir fera toute la différence. 

L’amplification de la capacité cognitive de l’être humain par l’intelligence artificielle peut être la solution aux dégâts causés par ce dernier sur son environnement et selon le scientifique, nous avons aujourd’hui la possibilité technique d’éradiquer la pauvreté et les maladies.

« Peut-être devrions nous tous nous arrêter un instant et concentrer notre réflexion non pas sur les moyens d’accroître le succès et les capacités de l’intelligence artificielle mais sur la façon de maximiser son impact positif sur la société. Notre système d’intelligence artificielle doit faire ce que nous lui demandons pour le bénéfice de l’humanité. »

Stephen Hawking se dit optimiste et pense que nous pouvons utiliser l’intelligence artificielle pour le bien de notre monde.

Nous avons interviewé François Hollande

François Hollande était présent au Web Summit 2017. Il a visité le stand nam.R et s’est intéressé  à notre activité, à la façon dont nous créons des données et les rendons actionnables. Grégory Labrousse lui a présenté des exemples d’usage de nos plateformes et du savoir-faire de nam.R.

L’ancien président souligne l’enjeu planétaire de l’ouverture des données lancé par Barack Obama aux Nations Unies et l’importance pour la France de suivre cette voie, tout en veillant à l’instauration d’une législation, d’une gouvernance des données qui, on peut facilement l’imaginer, permettrait un contre-pouvoir des entreprises Françaises face aux GAFA. 

Il reconnaît les données comme étant une richesse pouvant être utilisée pour des actions d’intérêt général, à l’image de notre plateforme tRees, programme pour la transition énergétique des établissements scolaires qui active le potentiel de massification et d’industrialisation de la rénovation des établissements éducatifs dans les Hauts-de-France.

Si il souligne également que leur utilisation représente un enjeu démocratique et économique (nous pouvons par ailleurs ajouter leur enjeu sociétal majeur) mais que les citoyens ont encore besoin d’être rassurés sur leur usage, leur origine et leurs droits face à elles car ils en ont une vision négative et ne voient pas encore qu’elles permettent notamment une réduction des coûts , des économies d’énergie et une amélioration de la vie quotidienne.

Notre rencontre avec le prix Nobel de la paix : Mohan Munasinghe

Pour sa premiere participation au Web Summit, Mohan Munasinghe est interpelé par l’énergie frénétique qui se dégage, la myriade d’innovations et le très jeune âge des participants.

Il évoque la puissance des données et notre responsabilité d’en faire usage de manière responsable, afin de privilégier une production responsable et un modèle durable.

« Sommes nous assez nombreux ? » 

Si, face à l’urgence climatique, le prix Nobel de la paix reconnaît que les consciences s’éveillent et qu’un certain nombre d’acteurs oeuvrent en faveur de la transition écologique, il soulève néanmoins une question cruciale : sommes nous assez nombreux ? 

Nous sommes au bord du précipice, un changement radical va survenir, reste à savoir si nous serons suffisamment sages pour reculer et nous éloigner de ce chemin glissant en applicant un modèle durable à la croisée de l’économie, de l’éthique et de l’environnement ou si nous resterons massivement inconscients et précipiterons notre société à sa perte…

Tous les outils sont à notre disposition, parmi eux,  l’intelligence artificielle nous permet d’accélérer la transition nécessaire.

 

 

Al Gore demande une mobilisation générale pour le climat

Pour clôturer ce sommet mondial, ce n’est autre que Al Gore qui a pris la parole pour s’exprimer sur le caractère urgent d’une transition écologique radicale et prendre position contre la politique de son pays et de Donald Trump sur le changement climatique. Il insiste sur le fait que si ce dernier a pris seul la décision de quitter l’Accord de Paris, ce n’était pas le reflet de la volonté de la population américaine qui ne manquerait pas à son niveau d’aller dans le sens de cette transition. 

 « Will we change ? » La question résonne comme un challenge impossible à refuser.  Optimiste sur le fait de pouvoir éviter, ou tout du moins limiter une crise écologique sans précédent, il exhorte le public de l’Altice Arena à se mobiliser via des actions communes. 

Ce que nous pouvons faire ensemble devra passer, selon l’américain, par de très sérieuses réformes du système capitaliste en place au profit d’une économie circulaire et de solutions durables. 

Il salut les avancées technologiques qui permettent à des initiatives de développement durable de voir le jour et l’opportunité qu’offrent les datas pour identifier les leviers d’actions.

Le business modèle a changé, les acteurs de la tech sont de plus en plus jeunes et ne se concentrent plus seulement sur l’objectif de gagner de l’argent  mais souhaitent le faire en oeuvrant à la création d’un monde meilleur, durable. 

L’ancien vice-président des Etats-Unis soulève qu’il reste des oppositions à ce modèle, qui voudraient paralyser ce changement notamment dans la sphère politique, mais reste tout de même confiant en se rappelant que toutes les grandes révolutions de l’Histoire ont été menées par les populations elles-mêmes qui unies, ont plus de poids que les politiques.

Plus d'articles