actualité

Partenariat avec l’Observatoire Open Data des territoires

Après une grande mission réalisée durant l’été 2017, où Nicolas Berthelot réunit des étudiants afin d’éplucher plus de 75 000 fichiers de données pour créer la Data Library de namR, la start-up s’associe l’Observatoire open data en janvier 2018.

lire la suite

Un peu d’histoire

Durant l’été 2017, Nicolas Berthelot, chief data officer de namR, a lancé une mission afin d’éplucher l’open data. Pour ce faire, namR a recruté une dizaine de personnes. Ce beau petit monde a travaillé dans un Wework, un espace de Coworking à Paris. Bien que la masse de travail fut colossale, elle fut réalisée dans un cadre agréable et une ambiance chaleureuse.

La plupart des personnes recrutées pour l’occasion étaient des étudiants venant de Science Po. Durant cette période, la jeune équipe a ouvert pas moins de 75 000 fichiers.  

 

La création d’une Data Library

À la fin de l’été 2017, namR se retrouva avec une Data Library remplie de 75 000 fichiers classés. Par exemple, cette “Data Library pouvait afficher tous les données géolocalisées qui parlaient de financement public” explique Nicolas. Petit à petit, cette Data Library s’est transformée en outil avec l’aide de développeurs. L’objectif était d’automatiser le process. Aujourd’hui, cette Data Library est un élément important pour namR et elle est au centre du pôle que dirige Nicolas Berthelot. 

Cet outil ressemble un peu à un site web qui réunit toutes les données. Grâce à son moteur de recherche, il est possible de retrouver les données rapidement. Si ce logiciel est primordial et bénéfique pour namR, il intéresse aussi beaucoup d’autres acteurs de la data. 

L’Observatoire open data France, qui avait déjà échangé avec namR et qui connaissait son travail, n’avait à l’époque pas les moyens techniques de classer toutes ses données comme le faisait la start-up. Voyant qu’elle pouvait venir en aide à l’association fort respectée, namR proposa un partenariat. 

 

Le projet de partenariat avec l’Observatoire open data

Afin d’anticiper le mois d’octobre 2018, où l’obligation de partager ses données pour les collectivités de plus de 3 500 habitants allait entrer en vigueur, suite à la Loi Lemaire, Open Data France participa à un projet d’état des lieux en collaboration avec la Caisse des Dépôts, Etalab et Science PO. 

Grâce à sa Data Library, namR permit de savoir quelles étaient les collectivités qui partageaient leurs données et celles qui ne le faisaient pas. C’est ainsi qu’en mars 2018, namR sortit une première mouture. Cela montra que seulement 300 communes sur 3 000 partageaient leurs datas, soit 10%. Après avoir cartographié cette observation pour illustrer qui partageait et qui ne le faisait pas, un travail plus qualitatif fut mis en œuvre pour savoir pourquoi certaines entités ne partageaient pas leurs données et les inciter à le faire. 

La start-up quitta finalement le projet en avril 2018, suite à l’arrivée d’un nouveau CTO qui avait une autre vision en terme de développement. Si cette mission ne dura pas très longtemps, elle fut tout de même riche et intéressante pour l’open data en France. 

à propos

Fondée en 2017, nam.R est une entreprise de production de données et d’intelligence artificielle, qui rend les données actionnables et produit les données géolocalisées et non personnelles nécessaires pour accélérer les transitions de demain. nam.R dote les acteurs publics et privés de données directement actionnables pour massifier et optimiser leurs actions, projets et investissements.

visitez notre blog scientifique
évènements
02 déc. 2020