actualité évènement

Partenariat pour le progrès : comment les données sociales en temps réel font progresser les ODD ?

Les analystes considèrent que Twitter est plus réactif à un événement que le marché financier ou les autorités publiques. Comment mettre les données sociales au service des Objectifs de Développement Durable ?

lire la suite

Les ODD : Objectifs de Développement Durable

Le 23 Septembre, lors du Sommet international pour le climat de New York, UN Global Pulse, Dataminr et Twitter ont organisé une soirée de discussions, de présentations d’exemples concrets de technologies et d’innovations ayant un impact positif sur nos vies. Le sujet principal : comment faire meilleur usage des « social data » pour atteindre les ODD (Objectifs de Développement Durable) ?

Gaël Grasset, notre CTO était présent à cet événement et a relevé pour nous deux points clés du débat.

 

1. Les partenariats publics et privés

« Nous, les Nations Unies, avons besoin d’inventer de nouvelles façons de co-créer et co-construire pour l’intérêt public », Robert Kirkpatrick (directeur de UN Global Pulse).

Elissa Galberg, sous-ministre adjointe pour la Politique Stratégique des Affaires Mondiales du Canada ajoutait : ” Nous avons besoin de créer des interfaces entre les grandes plateformes (entre la santé et l’éducation par exemple) et des partenariats entre structures publiques et privées pourraient nous y aider. La data en fait partie mais l’expérience utilisateur est la priorité “.

Tout le monde est prêt à construire d’importants partenariats pour le partage des datas, mais afin d’atteindre les Objectifs de Développement Durable, il est essentiel de garder à l’esprit le but de telles associations. L’enjeu ultime est de créer des services pour les citoyens, des services publics plus accessibles et intelligibles pour atteindre une économie locale et solidaire.

Pour ce faire, il peut-être efficace d’utiliser les données sociales, mais elles doivent être combinées au minimum avec des données qui décrivent la réalité du terrain. Twitter peut dresser un portrait global d’une communauté, néanmoins, la description précise d’un quartier, d’un immeuble d’habitation ou de la consommation d’énergie reste une nécessité. 

 

2. Attention aux discriminations et aux inégalités

Selon Twitter, les données sociales permettent de mesurer le niveau d’exposition et d’implication des communautés face aux ODD. Ted Bailey (CEO de Dataminr) ajoutait : ” Un jeu de données aussi large que celui de Twitter permet d’avoir une vue d’ensemble très précise du monde “.

Mais, comme l’a souligné Robert Kirkpatrick, la moitié du monde seulement est connecté à internet, l’autre moitié ne semble pas représenter un potentiel économique suffisamment intéressant pour les grands fournisseurs d’accès. Ainsi, si les « social data » sont un élément de solution pour atteindre les Objectifs de Développement Durable, ils ne peuvent être qu’une réponse partielle, prenant uniquement en compte les pays riches occidentaux. Robert Kirkpatrick émet d’ailleurs des réserves : ” Même si j’avais accès à internet, l’intelligence artificielle serait-elle capable de parler ma langue ? “.

Atteindre les Objectifs de Développement Durable via les ” social data ” pourrait donc représenter une catastrophe pour l’égalité dans le monde. Les données non personnelles comme l’imagerie satellite peuvent alors représenter une alternative intéressante.

 

namR a été créé avec l’idée que le design même de nos datas et algorithmes combattent ces discriminations.

à propos

Fondée en 2017, nam.R est une entreprise de production de données et d’intelligence artificielle, qui rend les données actionnables et produit les données géolocalisées et non personnelles nécessaires pour accélérer les transitions de demain. nam.R dote les acteurs publics et privés de données directement actionnables pour massifier et optimiser leurs actions, projets et investissements.

visitez notre blog scientifique
évènements
02 déc. 2020