actualité évènement

Collectivités, rénovons nos établissements scolaires dans le cadre du plan de relance !

Régulièrement mise en avant lors d’événements auxquels nous participons, la plateforme tRees développée par namR rayonnera encore plus fort dorénavant. Poussée par son objectif de mettre entre les mains du plus grand nombre ses données de qualité, tRees a rassemblé près d’une centaine de décideurs ce 20 octobre lors du webinaire organisé en partenariat avec le Comité 21.

lire la suite

Dernière phase avant son déploiement ! Le webinaire consacré à tRees, plateforme développée par namR visant à optimiser le passage à l’action dans la rénovation des établissements scolaires en massifiant les études préalables a eu lieu avec le support du Comité 21

La plateforme tRees, un outil d’intérêt général

Dans le cadre des appels à programmes CEE menés par le Ministère de la Transition écologique et l’ADEME, namR construit la plateforme tRees. En fournissant des données originales et géolocalisées sur les 6 500 établissements éducatifs des Hauts-de-France – soit plus de 19 734 bâtiments ! -, le programme tRees porte un projet d’innovationdata driven” visant à optimiser le passage à l’action dans la rénovation des établissements scolaires

La plateforme donne des propositions de diagnostic sur la performance énergétique de tous les établissements scolaires des Hauts-de-France (territoire pilote du programme). Elle met à disposition des données techniques, morphologiques, énergétiques, d’usages, financières, administratives, socio-économiques… et identifie des opérations de réhabilitation pour chaque bâtiment. Elle permet aux acteurs engagés d’accélérer les prises de décisions et de répondre aux enjeux de la transition écologique. En ce sens, tRees a reçu une récompense décernée par Cognition X dans la catégorie « Climate Opportunity: Tech for Climate Change Mitigation » et plus récemment le prix de « l’Innovation Numérique » décerné par Capgemini lors du Meet’up GreenTech en octobre 2020.

Fournir les clés de compréhension aux collectivités territoriales

Les responsables des collectivités territoriales des Hauts-de-France et d’autres territoires étaient invités à assister au webinaire tRees de namR du 20 octobre à 9h30, et ils ont été nombreux. L’objectif était que les élus, les directeurs généraux et les services concernés découvrent la plateforme afin de l’exploiter au mieux lorsqu’elle sera déployée.

Pour rappel, la plateforme développée par namR leur permettra d’évaluer l’état de performance énergétique du parc éducatif de leur territoire, d’avoir une vision d’ensemble du périmètre et ainsi identifier facilement les rénovations à prioriser.

Le Comité 21 nous a fait l’honneur de nous accompagner pour cette action de sensibilisation. Le webinaire était animé par Sarah Schönfeld, directrice du Comité 21 qui l’a introduit en rappelant notamment que tRees permettra d’éclairer la décision publique quant à son action en faveur de la transition énergétique. Elle a présenté le Comité 21 et son action nationale, axée autour de 3 parcours d’accompagnement : la sobriété, l’adaptation au changement climatique et l’accompagnement des collectivités territoriales autour des outils de la transformation des territoires.

Louis Petros a ensuite présenté namR en insistant sur le fait que les données traitées et produites sont géolocalisées et traitent uniquement du monde physique. Elles sont donc non-personnelles et traitent de grands sujets de transition. Les plusieurs milliards d’informations produites par namR sont exclusivement associées à des bâtiments ou des parcelles.

Bettina Laville, présidente du Comité 21 et présidente du Comité stratégique a poursuivi le webinaire tRees en rappelant les engagements climatiques français matérialisés par les accords de Paris et l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Le contexte est tel que la France – et de manière générale l’Europe – pèse peu dans les émissions mondiales de gaz à effet de serre, et malgré nos efforts, 2019 fut l’année la plus chaude jamais enregistrée.

La France reste malgré tout le 3e pays européen émetteur, les efforts nationaux et supranationaux doivent non seulement continuer mais s’intensifier. L’Europe est une puissance motrice en termes d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et elle doit le rester car l’émulation provoquée doit continuer de se propager.

En cela, la stratégie nationale bas carbone représente le cadre de référence guidant les actions françaises. Deux priorités ont été identifiées par le Gouvernement : la lutte contre la précarité énergétique, et la rénovation des bâtiments publics.

La crise du Covid a soulevé des problématiques économiques majeures et, contrairement à ce qui a été fait suite à la crise de 2009, il s’agira de ne plus sacrifier les politiques climatiques au profit de la relance économique. L’un devra servir l’autre et en cela, tRees est un acteur qui aura son poids dans cette relance.

La massification des travaux de rénovation : une priorité

Si les opérations de rénovation ne sont pas massifiées ni engagées dans un avenir proche, les objectifs de neutralité carbone ne seront pas atteints nous a-t-on expliqué lors du webinaire tRees. Le secteur du bâtiment représente 30 % des émissions nationales de carbone actuellement, et parmi les autres secteurs critiques, les transports arrivent en pôle position. Bettina Laville nous informe que ce dernier sera le poste le plus difficile à faire diminuer selon les experts. Le projecteur doit donc se tourner vers le poste parmi les plus émetteurs, énergivores, et sur lequel une action produira les résultats les plus efficaces : le bâtiment. Les communes (métropoles) consacrent 82 % des consommations énergétiques pour leurs bâtiments publics, dont 31 % pour les bâtiments scolaires.

En cela, l’intelligence artificielle est un outil très pertinent dans l’accélération de la transition environnementale. Le plan de rénovation énergétique des bâtiments, document adossé au plan climat abonde dans ce sens. Il y est dit que “la révolution des données doit permettre de mieux connaître, mieux comprendre et mieux diagnostiquer et, in fine, mieux traiter la question énergétique”.

L’intelligence artificielle et le numérique en général ont 2 visages que Bettina Laville présente sous le spectre de leur potentiel environnemental : 

  1. l’usage ludique, très énergivore et qui, selon le récent rapport du Shift Project, aura une part de plus en plus croissante dans les émissions de gaz à effet de serre si une sensibilisation n’est pas faite ;
  2. l’intelligence artificielle que namR met au service de la transition énergétique a quant à elle un potentiel de gain monumental, car elle permet d’identifier les besoins et les actions à mener dans cette lutte contre le temps.

Chaque collectivité territoriale doit être exemplaire dans la gestion énergétique de son parc bâti. La plateforme tRees développée par namR est l’outil idéal pour aider les responsables, à chaque échelon, à identifier les besoins et agir dans cet objectif d’exemplarité.

“Nous devons utiliser de manière sobre et efficace l’ensemble des nouveaux instruments que la technique nous offre.” – Bettina Laville lors du webinaire tRees

La plateforme tRees créée pour atteindre l’exemplarité ciblée par les collectivités territoriales

Louis Petros a rappelé que la plateforme tRees ne se substitue pas à un audit énergétique, et que nous augmentons les connaissances des décideurs sur l’état de leur bâti.

Nous partons du principe qu’en augmentant ce niveau de connaissances sur chacun des bâtiments, nous serons capables d’engager plus facilement des rénovations.

Chez namR, nous sommes dans une logique d’ouverture de données qui est une dynamique politique et sociale dans laquelle nous nous inscrivons.

Dans le cadre du programme tRees, la mise à disposition de ces données se présente sous forme de 3 livrables :

  • le référentiel de données (la base de données en elle-même),
  • le catalogue de travaux (les préconisations faites à la lumière des règles métier),
  • la plateforme (l’interface créée pour exploiter ces données).

Parmi les données que nous allons mettre à disposition des décideurs, Louis Petros a présenté le panel d’informations (le premier livrable), qu’elles soient administratives, techniques… en précisant que certaines informations à afficher ont été suggérées au fil de rencontres avec les parties prenantes. En effet, les artisans du BTP – qui sont aussi bénéficiaires de la plateforme – auront besoin de savoir notamment si un bâtiment est classé, s’il appartient à un site de patrimoine remarquable pour anticiper leurs interventions au plus juste.

Louis a aussi défini aussi ce qu’est la mise en interopérabilité des données. En l’occurrence, nous avons récupéré les données auprès d’une source, le Ministère de l’Éducation nationale par exemple, et nous les avons associées à un établissement, puis un bâtiment. C’est ce cheminement sur lequel namR est spécialisée qui est complexe à réaliser.

Le deuxième livrable, le catalogue de travaux a ensuite été présenté. Il consiste en un ensemble de logigrammes capables de préconiser des travaux. À ce jour, la plateforme tRees est en mesure de dire sur quels bâtiments des travaux d’isolation de la toiture charpente sont recommandés, et sur lesquels sont préconisés de procéder à une isolation de toiture terrasse. Au déploiement, 8 autre types de travaux seront intégrés. 

L’enjeu de la plateforme tRees est d’avoir en un coup d’œil (gratuitement) un panel d’informations sans avoir à passer par des audits. Effectuer des audits sur l’ensemble du parc bâti scolaire prendrait beaucoup trop de temps, et représenterait une enveloppe de plusieurs millions d’euros. Pour rappel, la plateforme tRees représente un premier niveau de diagnostic ne se substituant pas à un audit.

Retrouvez l’intégralité de notre webinaire tRees en vidéo en suivant ce lien.

à propos

Fondée en 2017, nam.R est une entreprise de production de données et d’intelligence artificielle, qui rend les données actionnables et produit les données géolocalisées et non personnelles nécessaires pour accélérer les transitions de demain. nam.R dote les acteurs publics et privés de données directement actionnables pour massifier et optimiser leurs actions, projets et investissements.

visitez notre blog scientifique
évènements
02 déc. 2020