actualité évènement

Prix de l’Innovation Numérique de GreenTech Innovation et Capgemini

Depuis sa création, la démarche GreenTech Innovation (anciennement GreenTech verte) a pour but de favoriser l’émergence de start-ups prometteuses oeuvrant au service de la croissance verte et bleue. Organisé par le Ministère de la Transition Écologique, cet événement a eu lieu les 5 et 6 octobre 2020. 

lire la suite

Depuis sa création, la démarche GreenTech Innovation (anciennement GreenTech verte) a pour but de favoriser l’émergence de start-ups prometteuses oeuvrant au service de la croissance verte et bleue. Organisé par le Ministère de la Transition écologique, le Meet’Up GreenTech a eu lieu les 5 et 6 octobre 2020 et a récompenser nam.R avec le prix de l’Innovation Numérique ! 

L’IA au service de la transition écologique

Cette table ronde a réuni plusieurs acteurs de l’intelligence artificielle oeuvrant au service de la transition écologique : 

  • Christel Florina, directrice de projet intelligence artificielle au sein de la Direction Générale des entreprises ;
  • Raphaële Heno, pilote du programme Innovation à l’Institut Géographique National ;
  • François Fougier, co-fondateur de GreenShieldTechnology, start-up proposant des solutions pour éviter le recours au phytosanitaires dans l’agriculture ;
  • Grégory Labrousse, notre Creative CEO.

L’intelligence artificielle s’inscrit dans le plan de relance dans un cadre où la transition écologique est devenu le fer de lance des orientations gouvernementales. En France et en Europe, l’IA doit dorénavant servir les entreprises afin qu’elles puissent changer de paradigmes et améliorer leurs performances environnementales, tout en ouvrant de nouvelles opportunités de chiffre d’affaire, a expliqué Christel Florina.

L’IGN s’est d’abord exprimé en rappelant le contexte de la donnée géographique, celle-ci étant dorénavant mise à disposition par de nombreux acteurs : OpenStreetMap, Google ou tout appareil en mesure de laisser des traces numériques par exemple. L’IGN a revu sa position en ce sens, en fournissant des données de confiance à destination des acteurs publics.

François Fougier de Green Shield a ensuite pris la parole en rappelant quant à lui les problématiques que rencontre l’agriculture, en axant son discours sur les bio-agresseurs dont le secteur a beaucoup de mal à se passer. La start-up construit également des jumeaux numériques (en l’occurrence des champs dans lesquels sont intégrés les pathogènes et plantes couramment rencontrées) et propose des stratégies pour réduire ou supprimer le recours au phytosanitaires.

 

nam.R au service de la transition écologique

Lors de cette table ronde, Grégory Labrousse a commencé par présenter les objectifs et moyens d’action du Plan de relance, qui fait la part belle à la transition écologique. Différents pans de la société et entités font l’objet de fléchages budgétaires dans cette lutte : les territoires, la rénovation énergétique, la mobilité, les bâtiments publics et privés, les logements… Pour que les orientations aient le plus d’impacts (économique, écologique et en terme d’emploi), il est nécessaire de disposer de connaissance précises, géolocalisées, au plus près du terrain. Cette connaissance est construite à partir de données, celles-ci étant de plus en plus accessibles et ouvertes. Elles sont accessibles auprès de plusieurs sources, mais ne sont pas toujours exploitables et interopérables facilement.

Tout l’enjeu pour nam.R est de rendre intelligibles ces données pour prendre part aux stratégies mises en place par le Gouvernement et accompagner les entreprises à mobiliser et intégrer des données externes pour améliorer leurs opérations et services.

 

Massifier la rénovation énergétique des établissements éducatifs en mobilisant des données actionnables et géolocalisées : 

  • Nous déploierons prochainement notre plateforme tRees – transition énergétique des établissements éducatifs dans l’objectif de mettre entre les mains des décideurs concernés toutes les données actionnables et géolocalisées à notre disposition. tRees vise la région des Hauts-de-France dans un premier temps, mais ambitionne son déploiement dans toute la France.
  • Augmenter les connaissances de ces acteurs est la condition sine qua non pour une prise de décision rapide et éclairée pour planifier l’engagement et l’investissement de travaux de rénovation du parc éducatif.

 

Massifier la rénovation énergétique des bâtiments publics en accélérant le processus de décisions grâce aux données de nam.R : 

  • L’écosystème de la data française est riche de données potentiellement sources de nombreux types de transitions, et notamment les réfections massives pouvant viser tout le parc bâti national. nam.R construit une représentation numérique du monde physique à l’aide de sources fiables. Nous sommes à l’origine du premier hub de données géolocalisées à l’adresse postale, et les possibilités sont nombreuses pour agir sur les processus décisionnels. Une fois la plateforme tRees construite, il est tout à fait possible d’en envisager sa duplication sur d’autres typologies de bâti. Le parc public reste conséquent, et son potentiel de rénovation important. La même donnée peut servir à d’autres desseins, le raccourcissement du circuit pour la restauration scolaire par exemple.

 

Simplifier les parcours de souscription à l’aide des « smartdata » : 

  • Notre hub de données peut également optimiser la prévision du risque sur les maisons individuelles. En agrégeant les bonnes données et avec les bons algorithmes, les inondations, vols, incendies ont une fréquence connue, précise et géolocalisée. À la lumière des modèles statistiques et de l’open data, le monde de l’assurance aurait tout intérêt à s’approprier nos solutions. Et pour cause, en terme de rentabilité, un euro investi rapporterait dix fois plus en optimisant la couverture de risque et le parcours de souscription !

 

Favoriser la densification et le renouvellement urbain en identifiant les « fonciers perdus » et les friches, en les qualifiant pour permettre leur redynamisation :

  • La question de la revalorisation des friches est primordiale, car leur inoccupation est souvent synonyme de dégradation d’un quartier et d’exode de la population. D’autre part, certains de ces sites à l’abandon présentent des risques de pollution liés à l’ancienne activité (ancienne station service qui présente des anomalies résiduelles en hydrocarbure par exemple).
  • Revaloriser les friches et les espaces fonciers à l’abandon aurait plusieurs vertus. En plus de gérer la pollution de ces sites, cela pourrait redynamiser l’économie d’un territoire. En effet, l’implantation d’un nouvel acteur économique corrèle souvent avec création d’emploi.
  • Selon l’Ademe, les friches représentaient 150 000 hectares en 2018. Tout l’enjeu sera donc de les identifier, et d’en qualifier le potentiel énergétique.

 

Pour revoir l’intégralité de cette table ronde, rendez-vous ici.

 

nam.R remporte le prix de l’Innovation numérique ! 

Cette année, nam.R s’est vu décerner le prix de « l’Innovation Numérique » par Capgemini. La Responsabilité Sociétale des Entreprises oriente les actions des entreprises et garantit une recherche constante d’innovations pour respecter cette démarche. C’est en connaissant les contraintes et les innovations métier que l’écosystème peut fournir des projets responsables. Capgemini était en quête d’une start-up ayant eu des résultats probants à fort impact, en se basant notamment sur la taille, la qualité de l’équipe, et la clarté des messages. C’est cette capacité à proposer des solutions durables et la force de nos équipes qui nous ont vu attribuer ce prix.

Tous nos remerciements vont au Ministère de la Transition écologique qui permet chaque année aux acteurs de l’innovation française de s’exprimer lors d’événements tels que Meet’Up GreenTech. Ce fut un immense plaisir de présenter notre activité à des acteurs qui partagent nos valeurs !

Un grand merci également au jury de GreenTech Innovation et Capgemini pour avoir une nouvelle fois mis à l’honneur et rendu hommage au travail de nos équipes !

à propos

Fondée en 2017, nam.R est une entreprise de production de données et d’intelligence artificielle, qui rend les données actionnables et produit les données géolocalisées et non personnelles nécessaires pour accélérer les transitions de demain. nam.R dote les acteurs publics et privés de données directement actionnables pour massifier et optimiser leurs actions, projets et investissements.

visitez notre blog scientifique