connecter les territoires et les seniors au numérique

En France les seniors ont un rapport ambivalent au numérique : certains ont appris à s’en servir au cours de leur carrière professionnelle, d’autres n’ont jamais eu l’occasion d’utiliser une tablette. A l’heure de la digitalisation des services publics, de l’économie et de la politique, l’accès des seniors au numérique est un enjeu crucial.

En France, le chantier de modernisation de la vie publique porte déjà ses fruits : des démarches comme demander un acte de naissance, déclarer ses revenus ou consulter le cadastre sont accessibles en ligne et adoptées par de nombreux français. Cette facilité d’accès trouve ses limites dans les zones blanches du pays et auprès des personnes ayant peu voire pas du tout accès à internet et aux outils numériques, dont les seniors. A l’inverse des jeunes générations ils ne sont pas des “natifs” du numérique : ils ont eu des difficultés à apprendre et à se servir de ces outils à l’âge adulte, certains n’ont pas envie d’adopter ces nouveaux usages. C’est un des premiers freins à leur utilisation du numérique. Le deuxième frein étant de comprendre les produits proposés à la vente, le vocabulaire technique associé et d’avoir les moyens financiers de réaliser ces achats.

Silver economy et numérique : un doublé gagnant

Toutefois cette situation ne doit pas s’aggraver. Il y a deux raisons majeures à aider les seniors dans l’accès au numérique. Sur le plan politique, il est difficile de laisser toute une génération sur le bord de la route. D’autant que les seniors font partie des votants les plus actifs.
Sur le plan économique, la silver economy représente un marché gigantesque. Les plus de 50 ans représentent en effet un marché potentiel de 20 milliards d’euros en France. Le nombre de retraités en 2030 est estimé à 20 millions de personnes. Le ministère de l’économie et des finances ne s’y est pas trompé et a déjà enclenché de nombreuses initiatives favorisant l’émergence d’entreprises dans le secteur au travers d’un contrat régissant les actions de la filière.

Les associations connectent les seniors

Des acteurs publics et privés ont entamé des initiatives pour lever les freins rencontrés par les seniors dans l’utilisation du digital. Les politiques publiques et les associations investissent dans les zones où l’accès au numérique laisse à désirer, ainsi qu’auprès des publics éloignés d’internet. Citons le réseau des Espaces Publics Numériques (EPN) qui offre un accès à des ordinateurs et à une connexion internet dans les communes rurales ainsi que des ateliers de formation et d’accompagnement dans leur utilisation. Il compte près de 5000 adresses dans des bibliothèques, des offices du tourisme ou des centres sociaux. Côté associatif, les exemples d’initiatives auprès des publics éloignés comme les seniors ne manquent pas. Au cours d’ateliers ou de sorties, on les invite à se familiariser avec l’usage des tablettes et ordinateurs à Belfort, Valros ou encore à Paris.

Plus d'articles